Retour sur ces 3 périodes volcaniques qui ont échafaudé l’Estérel

3,4 min de lectureVues : 601Commentaires fermés sur Retour sur ces 3 périodes volcaniques qui ont échafaudé l’Estérel

Retour sur ces 3 périodes volcaniques qui ont échafaudé l’Estérel

3,4 min de lectureVues : 601Commentaires fermés sur Retour sur ces 3 périodes volcaniques qui ont échafaudé l’Estérel

Grâce à un travail réalisé par des étudiants en géologie, le Collectif des usagers de l’Estérel pour tous a mis en ligne les détails passionnant sur le passé géologique du massif forestier.

Copie de l’article de VAR MATIN du 20/12, signé par J.TOMASIS / Nice Matin

Photo J. Tomasis

Il y a environ 255 millions d’années, l’activité volcanique a généré des roches rouges, ou rhyolites, qui, en refroidissant avec le temps, ont créé ces rochers en prismes. 

Avez-vous déjà sillonné le sentier du littoral à Saint-Raphaël, entre le port de Santa Lucia et Agay? Si tel est le cas, vous avez, peut-être sans le savoir, foulé des sites d’exception. Pour cela, encore faut-il pouvoir dénicher l’information. À moins d’être géologue de formation, éventuellement passionné de volcanologie, savoir lire dans les roches de l’Estérel n’est pas donné à tout le monde.

Pourtant, le massif regorge d’un passé fait d’éruptions plus ou moins explosives qui, pour les premières, datent d’il y a environ 270 millions d’années.

Deux sites sont particulièrement scrutés avec attention par les spécialistes des basaltes et autres rhyolites: le Cap-Dramont et la pointe de la Pierre blave, un peu plus à l’ouest.

Le tout compilé sur un site web

Grâce à des travaux menés par des étudiants ingénieurs de l’École nationale de géologie de Nancy, ce passif est désormais conté dans le détail. Mieux, tout cela est compilé depuis l’été dernier sur le site du Collectif des usagers de l’Estérel pour tous, via leur site internet, grâce au guide et membre du collectif Christian Chabert.

1. Une activité volcanique violente

Ce serait la trace volcanique la plus ancienne. Et elle daterait d’il y a environ 270 millions d’années. « C’est le début d’un volcanisme extrêmement violent, sous la forme de failles, glisse le guide de randonnée et de ski alpinisme. On le voit par exemple au niveau du Reyran. Cela se traduit par de grandes coulées de lave qui sont allées jusqu’au Muy. Et la formation de rhyolites. Ou ce que l’on appelle la pierre rouge de l’Estérel. »

2. Une deuxième vague explosive

Nous sommes il y a environ 255 millions d’années. Les premières activités volcaniques sont terminées depuis belle lurette (à l’échelle humaine!). « Place désormais à des volcans explosifs. Comme quelques millions d’années auparavant, cette activité crée des rhyolites, même si la composition est un peu différente. Mais c’est beaucoup plus violent. La lave est plus visqueuse et les coulées vont beaucoup moins loin et se transforment différemment en refroidissant. »

Cette activité a par exemple généré ce que les géologues appellent des rochers en prismes, ou des orgues rhyolitiques, la lave ayant formé tantôt une sorte de pavement géométrique ou bien de longues colonnes verticales une fois refroidie.

3. Un petit réveil pour finir

C’est celle qui est passée le plus inaperçu. Pourtant, ce n’est pas la moins intéressante. Il y a 50 millions d’années se produit un petit réveil volcanique, sans commune mesure avec les épisodes précédents, qui restera sous-jacent car moins chaud et peu puissant. C’est l’érosion et le temps qui vont, petit à petit, laisser émerger cette roche à la teinte bleutée unique au monde, puisque la lave issue de ces éruptions n’a jamais percé la croute terrestre d’alors: on parle de l’estérellite. D’où le nom de la pointe de la Pierre blave, blave signifiant bleu en provençal.

POUR EN SAVOIR +

il suffit de se connecter sur le site internet du collectif en cliquant sur la photo.